Création de nouvex lieux de vie au bureau "à la Papa" ou avec Papa ?

 

La montée en puissance des nouveaux modes de travail

On entend de plus en plus dire que notre société est remplie de gens qui ne veulent pas grandir, que nous sommes encore des enfants à 30 ans. La société s'individualise et s'infantilise tout à la fois. La dernière idée en matière de management fait totalement partie de ce courant et elle va en surprendre plus d'un : plutôt que de responsabiliser les "jeunes" (entendez par là une personne d'environ 25 ans...), la nouvelle idée venant du Japon et des États-Unis est de faire entrer les parents dans l'entreprise. Il ne s'agit en aucun cas ici de stagiaires, qui découvriraient pour la première fois le monde de l'entreprise et pourraient se sentir perdu, mais bien de salariés à part entière, pour qui ce n'est peut être pas le premier emploi, qui ont quitté la maison familiale et s'assument seuls financièrement. . C'est ainsi que l'on voit maintenant apparaître des bureaux disponibles à la location totalement repensés pour les jeunes (source In Boni).

L'arrivée des jeunes pousses dans le microcosme des entreprises

Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour permettre aux parents de mettre le pied dans l'entreprise de leur enfant. La plus simple consiste en l'organisation de journées portes ouvertes aux parents, afin qu'ils découvrent le bureau de leur chérubin, mais aussi ses collègues et son chef bien sûr ! Le problème est l'utilisation un peu excessive que font certains responsables de cette irruption parentale : le responsable du "jeune" prend en effet l'initiative d'appeler les parents en cas de retard ou de non remise de documents dans les délais. Et ça marche : dans les entreprises où cela a été mis en place, les parents rappellent les responsables pour vérifier que leur rejeton est revenu dans le droit chemin !

Du rapprochement intergénérationnel né une nouvelle organisation de l'espace de travail

L'idée peut donc paraître saugrenue, voire même pourrait faire naître une vive opposition chez les "jeunes" en question. Mais il n'en est rien ! Tout le monde apprécie ces moments, qui permettent aux parents de mieux appréhender le métier de leurs enfants, qui, s'il fait partie des nouvelles technologies par exemple, peut paraître très abstrait aux parents. Finalement, tous semblent satisfaits, les parents se rapprochent de leurs enfants après leur départ du nid familial, les enfants peuvent refuser de grandir encore quelques années et l'entreprise trouve un nouveau moyen de s'attacher ses salariés, que ce soit une fidélisation volontaire ou un nouveau moyen de pression.

Les états-unis: un renouvellement incessant

Nous avons encore beaucoup à apprendre des méthodes des multinationales outre-atlantique et des méthodes de création d'espaces de travail à l'"américaine". Cette initiative, qui ne connaît encore que peu d'adepte dans l'Hexagone, peut s'insérer dans une vraie politique de management et de fidélisation à la vie de l'entreprise. Il sera en effet plus difficile de quitter son entreprise si ses proches peuvent remettre en question ce choix en connaissance de cause.